Le Bengal

Vous adorez les chats, mais encore plus à ceux qui ressemblent à de vrais petits félins ? Toujours rêvé d’avoir un fauve miniature dans votre salon ? Et bien le Bengal sera un compagnon parfait pour vous ! Avec son pelage roux et parsemé de tâche semblables à celles d’un léopard, vous allez forcément craquer…

 

 

chat bengal

 

Le Bengal descend du Felis Bengalensis, un chat sauvage asiatique. Son histoire est un peu particulière : Il parait qu’en 1963, Joan Sugden, éleveuse de Yurna, accoupla deux chats totalement différents, l’un était son chat de couleur noir. De cette union unique est née Kinkin, une superbe femelle à l’aspect sauvage.

Conquis par cette naissance, la jeune éleveuse avait le projet de continuer sur sa lancée. Mais faute de moyen, elle a du abandonner.

 

Quelques années plus tard, elle découvre le travail d’un célèbre chercheur américain qui croisait des chats de races différentes (afin d’étudier leurs défenses immunitaires). Elle en profita donc pour le contacter et « échanger » des petits félins avec lui. Et c’est grâce à ses futures expériences de reproduction que naquit en 1985 : Le Bengal, un chat « hybride », à l’apparence de « chat léopard ».

 

La reconnaissance officielle de la race remonte alors à 1991, et depuis lors, le Bengal est accepté en championnat.

 

Ses caractéristiques

 

Grâce à ses origines, le chat Bengal à un aspect sauvage. Il a un corps très athlétique et puissant, mais pourtant une allure gracieuse. Ses pattes sont de longueur moyenne, mais robustes et musclées. Sa tête est longue, mais petite par rapport au reste du corps. D’ailleurs, elle rappelle celle de ses ancêtres : les yeux sont verts, plus ronds et plus espacés que ceux des chats domestiques, ses oreilles sont courtes et petites.

 

Son poil est doux et soyeux, sa robe est parsemé de deux motifs :

  • La robe est dite « spotted » lorsqu’elle présente, réparties au hasard, des taches en forme de simples points ou de rosettes. Les rosettes sont bicolores, avec un contour plus sombre que l’intérieur, et peuvent être en cercle, en flèche, en forme de patte ou encore en « donut ».
  • La robe est dite « marble » quand elle est parsemée de larges marques allongées en papillon rappelant les veines du marbre ou le pelage d’une panthère.

Comment bien s’en occuper ?

 

Conditions de vie

Le Chat du Bengal aime la nature et les grands espaces. Il s’agit d’un trait de caractère surement hérité de ses ancêtres. Voilà donc pourquoi ce grand matou a besoin de vivre dans un endroit spacieux et ouvert pour qu’il puisse s’épanouir correctement tout en conservant ses instincts de prédateurs. Sa nature vive et son tempérament joueur l’obligent en effet à se dépenser tous les jours !

 

C’est un chat qui à besoin de se défouler dans un grand jardin, il risque d’être malheureux en appartement… Parallèlement à cela, il adore la compagnie d’enfants ou d’autres animaux. Bien que vif, il sait être doux et respectueux avec son maître, si on l’éduque dés son plus jeune âge. Mais gare aux fugues : Mieux vaut le munir d’une petite puce électronique pour éviter de le perdre…

 

Alimentation

Comme le Bengal est très actif et dépense énormément de calories, il doit avoir une alimentation qui couvre parfaitement ses besoins énergétiques. Celle-ci doit ainsi être riche en protéines, lipides, minéraux, vitamines et hydrates de carbone. Concernant son pelage si unique, plus votre chat consommera des acides gras saturés, plus il préservera la douceur et la luxuriance de sa fourrure. Une bonne alimentation le préservera des problèmes de santé ! Les chats du Bengal adorent boire au robinet, ils ont des origines sauvages et boivent habituellement au bord d’une rivière ou d’un fleuve. Amusez-vous à faire couler l’eau du robinet quand votre chat a besoin de boire un coup ! Il devrait se sentir chez lui.

 

Soins

Le toilettage est réduit au strict minimum. Les Bengal ont un poil court et lustré qui ne demande pas beaucoup d’entretien. Mais il adorera tout de même cette attention, si vous prenez l’habitude de le brosser dès son plus jeune âge. Servez-vous d’un gant de brossage avec des picots en caoutchouc pour éliminer le sous-poil et garder le pelage bien brillant et lisse.

 

Maladies

Cette race de félin n’est le sujet d’aucune maladie spécifique. Mais cela ne l’empêche pas d’être susceptible d’attraper une des pathologies typiques des chats. Telles que la leucose féline ou la rage par exemple.

 

  • La leucose féline ou Syndrome d’Immunodéficience Féline, c’est un peu comme le SIDA des chats. Comme il n’existe pas encore de remède et traitement pour soigner cette maladie, il est préférable de faire vacciner son petit protégé.
  • Dans le cas de la rage, il vaut mieux prévenir que guérir et donc la vaccination de son chat est également incontournable. Dans tous les cas, il est préférable d’emmener régulièrement son petit compagnon chez le vétérinaire. Car de simples petites visites de routine permettent en effet d’éradiquer les maladies et affections avant même qu’elles n’apparaissent et prennent de l’ampleur.

Dans tous les cas, que vous adoptiez un chat du Bengal ou toute autre race, n’oubliez pas qu’un chat n’est ni une peluche, ni un caprice ! Il va faire parti de votre vie un bon moment, et il faudra l’assumer. D’ou l’importance de réfléchir avant de sauter le pas. Accueillir chez soi un animal de compagnie n’est donc pas un acte à prendre à la légère. Un chat demande de l’attention, une présence, de la surveillance, et malgré tout, c’est un budget ! Mais si tous les voyants sont au vert, alors foncez et prenez en soin.

1 Comments

  1. J’ai moi meme un Bengal et je suis preneur de conseils car j’ai un peu de mal à m’en occuper. Je vais donc mettre en application certains de vos précieux conseils.

totop