Aoûtats : les invités indésirables de l’été

Les aoûtats sont des acariens (tout comme les tiques) qui parasitent la peau des chiens et des chats (mais aussi de l’Homme !) d’avril à octobre. Les adultes pondent leurs œufs dans des matières végétales en décomposition et leur éclosion génère des larves de couleur rouge-orangée. Ces dernières sont présentes dans l’herbe et se fixent au pelage des animaux qui passent à proximité. Elles se nourrissent de débris tissulaires puis se détachent et retombent au sol. On les désigne sous différents noms : vendangeurs, rougets, araignée rouge… Seules les larves sont parasites. L’infestation par les aoûtats est qualifiée de trombiculose, du nom de l’espèce d’aoûtat en cause (Néotrombicula autumnalis). Comment les détecter les aoûtats ? Les aoûtats se fixent plus volontiers dans certaines localisations où la peau est fine : entre les doigts, à l’intérieur des cuisses, sur les parties génitales, au niveau du pavillon de l’oreille. Ils se présentent sous la forme de petits points orangés, regroupés en amas. Les larves sont facilement repérables à l’œil nu lorsqu’elles sont nourries puisqu’elles atteignent environ 1 mm de long.   Quels sont les symptômes d’une infestation ? Les aoûtats provoquent des démangeaisons parfois violentes. Les animaux se grattent et se lèchent de façon intense, jusqu’à...

Animaux et dangers de Noël

Retrouvez ci-dessous la liste des dangers principaux pour éviter à votre animal une intoxication ou un problème de santé grave.   Les végétaux décoratifs L’intoxication aux végétaux indiqués représente une urgence vétérinaire Le gui   Il renferme une substance qui possède une forte toxicité cardiaque et nerveuse. Les symptômes de l’intoxication sont variés, il y a : des signes nerveux : pertes d’équilibre, hypersensibilité, des signes digestifs : salivation excessive, vomissements, diarrhée, des signes cardiaques : hypotension, troubles du rythme cardiaque des signes urinaires : augmentation de la quantité d’urine émise. Cette intoxication est grave et la mortalité est fréquente. Le traitement est uniquement symptomatique et doit être mis en place le plus rapidement possible. Il faut donc se rendre au plus vite chez un vétérinaire si on est confronté à ce genre de problème.    Le Houx   Pour un chien de grande taille d’une trentaine de kilos, une vingtaine de baies suffisent pour entraîner la mort. Les signes sont également digestifs et nerveux.   On note : des vomissements, de la diarrhée, de la salivation excessive en cas d’ingestion limitée.   En cas d’ingestion massive, on voit apparaître un abattement, qui peut aller jusqu’au coma et même à la...

totop